Logo_google_1


  • LeBlogAutomobile
    Web                 
Logo4
Email Stéphane
Email Geoffrey
RSS

Newsletter


Statistiques




Mention_legale

Porsche Panamera: elle roule!

Porsche Panamera: elle roule!
Porsche PanameraUn peu plus d'un an après l'officialisation du lancement du programme Panamera, voici les premiers clichés (publiés par le site The Car Connection) d'un prototype en cours de test au Nurburgring.

Bien sûr ce qui est sans doute là l'un des tous premiers véhicules d'essai à la forme est copieusement camouflé. On remarque quand même que le dessin original présenté l'an dernier est dans ses grandes lignes respecté, même si les hommes de Porsche ont essayé de le dissimuler au maximum. Par exemple, en maquillant les portes arrière afin de déformer la forme de la vitre latérale.


Porsche Panamera

Ou encore en affublant la Panamara d'un immense aileron dont l'efficacité doit être bien limitée tant il est truffé de trous, tel un gruyère.

Porsche Panamera

Et comme on n'est jamais trop prudent, la planche de bord elle aussi est recouverte d'une couverture qui en masque les détails.

Porsche Panamera

La Panamera devrait être présentée au salon de Genève 2009. D'ici là, gageons que nous aurons l'occasion de retrouver la Panamera… de plus en plus "deshabillée".

Porsche Panamera Porsche Panamera

Recommandez cette note:

Porsche 911 Targa 4 et Targa 4S: le verre leur va si bien.

Porsche 911 TargaA ceux que la capote rebute, mais qui souhaiteraient quand même pouvoir rouler à ciel ouvert, Porsche propose deux versions à toit ouvrant en verre: les 911 Targa 4 et Targa 4S.
Il est ainsi possible de profiter des plaisirs de la conduite cheveux – presque – au vent grâce à la vitre de toit qui peut s'escamoter vers l'arrière sur 50 cm, dégageant une ouverture de près d'un demi mètre carré. Et pas besoin de rouler à vitesse réduite pour passer d'une configuration à une autre comme avec un cabriolet, puisque la manœuvre s'effectue en sept secondes, quelle que soit la vitesse du véhicule. Pratique en cas d'averse soudaine sur l'autoroute!
Il est en revanche fortement conseillé de s'arrêter pour ouvrir la hayon qui permet d'accéder à l'espace de rangement dont le volume atteint généreusement 230 litres lorsque les "sièges" arrières sont basculés.

Mais avec un tel toit, et un hayon, en verre, vous devez penser que l'habitacle de la 911 Targa se transforme en étuve dès les premiers rayons de soleil. Que nenni! Porsche a en effet prévu un rideau opaque qu'il suffit d'actionner (électriquement, à l'instar du toit) pour éviter de finir rouge comme une écrevisse!

Porsche 911 Targa Porsche 911 Targa

Les conducteurs de Targa seraient-ils moins bons pilotes que les autres que Porsche a cru nécessaire d'imposer la transmission intégrale? Car la 911 Targa n'est effectivement disponible qu'en quatre roues motrices. Un seul type de transmission, mais deux moteurs et deux boîtes. Sans surprise, mais pas sans joie, on retrouve en effet les flat six de 3,6 litres et 3,8 litres qui équipent les 911 Carrera 4 et 4S. Toujours 325 ch pour l'un, 355 ch pour l'autre, mais des performances chronométrées en très léger retrait pour les deux: 5,3 secondes au 0 à 100 km/h (au lieu de 5,1 secondes) et 4,9 secondes (au lieu de 4,8 secondes). Rien de bien méchant vous en conviendrez. La boîte est de série mécanique à six rapports, mais l' automatique Tiptronic S à cinq vitesses est également disponible en option.

Porsche 911 Targa Porsche 911 Targa

Le choix du Targa ne serait-il pas LE bon choix? Plus de plaisir qu'avec une version "fermée" et finalement beaucoup plus utilisable qu'un cabriolet? Vous avez jusqu'à novembre prochain, date de la commercialisation, pour y réfléchir!

Recommandez cette note:

Porsche GT3: digne descendante de la RS.

Porsche 911 GT3 profilPerpétuant une tradition initiée avec la Carrera RS 2.7 en… 1972, Porsche vient de présenter au salon de Genève la nouvelle version de la GT3.
Véritable bête de course destinée à la piste, la GT3 se pare d'éléments de carrosserie spécifique qui la rendent encore plus agressive qu'une 911 Turbo déjà passablement méchante.

Ainsi, le bouclier avant comporte-t-il de multiples ouvertures, alors que celui de l'arrière, également échancré, présente une large ouverture centrale pour la double sortie échappement. L'aileron fixe taille XXL est plutôt esthétique en vue de ¾ face ou arrière, mais alourdit la ligne en vue de profil. Quant aux jantes de 19 pouces, ce sont peut être les plus belles de toute la gamme 911 (et plus encore d'ailleurs).

Bien entendu, la pièce maîtresse de cette GT3 est son moteur. Porsche est resté fidèle au 3,6 litres atmosphérique de la précédente version, mais grâce à une augmentation du diamètre du boîtier papillon, à l'optimisation de la culasse et à un échappement plus "libre", la puissance atteint désormais 415 ch à 7600 tr/mn, soit 36 ch de plus que la précédente version, excusez du peu! Et avec 115 ch/l, le flat six peut même s'enorgueillir de présenter une puissance spécifique parmi les plus élevées de cette gamme de moteurs. (pour rappel, le 3,2 litres de la Z4 M Coupé déjà pas manchot affiche "seulement" 108 ch/l).

Porsche 911 GT3 face Porsche 911 GT3 back

Evidemment, la partie châssis est à l'avenant puisque Porsche a équipé la GT3 de la suspension active PASM (Porsche Active Suspension Management). Celle-ci offre deux types de réglages, un pour une utilisation de tous les jours, et un autre spécialement adapté pour les quarts d'heure de folie sur la piste. Dans ces conditions, les conducteurs devenus pilotes pourront aussi compter sur un différentiel mécanique à glissement limité.

C'est d'ailleurs sur la piste qu'il vaut mieux mesurer les performances de la Porsche GT3, tant celles-ci sont élevées. Le 0 à 100 km/h est abattu en 4,3 secondes (3,9 pour la Turbo de 480 ch), les 160 km/h étant atteints en 8,7 secondes. Et bien que présentant un déficit de 65 ch par rapport à la 911 Turbo, la GT3 pointe pourtant à la même vitesse maximale de 310 km/h!

Porsche 911 GT3 intérieur

Bien que la GT3 soit destinée à passer entre les mains de conducteurs expérimentés, elle est pourtant équipée d'un indicateur de changement de vitesse. De quoi enchaîner les six rapports rapprochés de la boîte mécanique de manière optimale. Sans doute plus appréciée des plus téméraires, lil sera possible de désactiver complètement le contrôle de traction hérité de la GT.

La nouvelle Porsche GT3 sera commercialisée en Europe à partir de mai. Son prix de vente, en France, sera d'environ 112 000 Euros. Y a-t-il des amateurs?

Recommandez cette note:

Porsche 911 turbo: toujours plus!

Porsche 911 turboPorsche vient de dévoiler les premiers clichés de la 911 Turbo, type 997, qui fera sa première apparition lors du salon de Genève à la fin du mois.
"Toujours plus", telle pourrait être la devise de la 911 dont les performances sont encore accrues par rapport à celles du modèle précédent (type 996).
Ainsi, le moteur, d'une cylindrée inchangée de 3,6 litres, adopte-t-il à présent un turbo-compresseur à géométrie variable, dont la qualité est de cumuler, à peu de chose sans faut, les qualités d'un petit turbo à bas régime et d'un gros à haut régime. Les chiffres sont là pour prouver que le remède a été efficace. La puissance fait un bon en avant conséquent en passant de 420 à 480 ch (à 6000 tr/mn) tandis que le couple maxi augmente dans des proportions semblables (+10% sans changer la cylindrée!) et culmine désormais à 620 Nm (contre 560 Nm précédemment). L'effet bénéfique de la géométrie variable se ressent également sur la plage d'utilisation qui gagne plus de 1100 tr/mn (1950 à 5000 tr/mn au lieu de 2700 à 4600 tr/mn). Et ce n'est pas fini. Avec le "Sport Chrono Package Turbo" nouvellement proposé en option, un bouton sur la console centrale permet d'activer, à pleine charge, une fonction overboost qui autorise un surplus de pression de 0,2 bars pendant 10 secondes maxi. De quoi accroître encore un peu le couple qui gagne 60 Nm.

Porsche 911 turbo Porsche 911 turbo

Il est évident qu'avec ce genre de moulin", les performances ne peuvent être qu'exceptionnelles. Jugez plutôt. 3,9 secondes pour accélérer de 0 à 100 km/h et 12,8 secondes pour passer les 200 km/h sont nécessaires à la 911 Turbo équipée de la boîte manuelle à six rapports. Mieux qu'une Ferrari F430… Et les reprises sont encore plus phénoménales. Seulement 3,8 secondes pour passer de 80 à 120 km/h en cinquième. Ecrire que "ça doit pousser fort" doit encore être loin de la réalité! Pas impressionnés? Allez, un petit coup de boost et 0,3 secondes sont gagnées dans l'exercice du 80 à 120 km/h, soit 3,5 secondes, presque 2 de moins qu'une BMW M3 en… 4ème!
Probablement beaucoup plus prisée de l'autre coté de l'atlantique, la boîte automatique Tiptronic S est disponible en option. Elle procure à la 911 Turbo des performances supérieures en accélération et reprise (0 à 100 km/h en 3,7 secondes, 0 à 200 km/h en 12,2 secondes et 80 à 120 km/h en 3,5 secondes). La vitesse de pointe, "non limitée", est identique quelque soit le type de boîte, 310 km/h, et la consommation pourrait presque paraître raisonnable en regard de celle d'un Cayenne (12,8 l/100km en BVM et 13,6 l/100km en BVA).

Porsche 911 turbo

La devise du "toujours plus" a également été appliquée au système de freinage et à la transmission.
Les étriers fixes sont à six pistons à l'avant et quatre à l'arrière et le diamètre des quatre disques ventilés et perforés a été augmenté de 20 mm (soit 350 mm). Il est possible d'opter pour les réputés disques en céramique PCCB (Porsche Ceramic Composite Brake).
La transmission – intégrale - fait appel à un embrayage multi-disques piloté électroniquement par le Porsche Traction Management (PTM) qui répartit le couple entre les deux essieux en fonction du profil de la route et des conditions d'adhérence.
Bien entendu, la nouvelle 911 Turbo se différentie d'une "banale" 911 grâce à diverses spécificités comme son bouclier avant plus ajouré, ses antibrouillards très excentrés ou encore son aileron fixe de taille respectable. Mais finalement rien de très extraordinaire.

Avec la 977 Turbo, Porsche a presque complètement renouvelé la gamme 911. Il ne manque plus à l'appel que la 997 Turbo cabriolet pour que la boucle soit bouclée. Gageons que nous n'aurons pas trop à attendre.

Recommandez cette note:

Campagne de rappel sur Porsche Carrera.

CEPR

Le CEPR nous informe:

Marque du produit : Porsche.

Nombre de produits rappelés : 18627 dans le monde.

Motif du rappel : Problèmes de pots d'échappement.

Nature du risque : Certaines voitures ont été victimes de malfaçon lors du montage. Dans certains cas, le pot d'échappement peut se briser, dans des cas extrêmes, il peut se détacher de la voiture.

Caractéristiques du produit : Les modèles concernés sont des 911 Carrera S et Carrera 4S.

Date de fabrication : Produites entre le 20 avril 2004 et le 21 octobre 2005.

Conditions de reprise : Porsche s'engage à remplacer le plus rapidement possible les pièces défectueuses.

Téléphone : Celui de la concession.

Source : AFP - Agence France Presse.

Recommandez cette note:

Porsche Panamera: celle que l'on attendait plus.

Panamera_1La Porsche à quatre portes. Des années qu'elle a alimenté la rumeur. Si ma mémoire est bonne, un prototype sur base de 928 avait même été construit, mais sans suite. Tout cela est terminé. Porsche vient en effet d'annoncer que la décision de développer et de produire un coupé quatre places à quatre portes avait été prise. Et a dévoilé dans le même temps le nom de la future nouvelle Porsche: Panamera, en référence à la célèbre course Carrera Panamericana.

Si le croquis présenté par la firme de Stuttgart est représentatif du style de la Panamera, celle–ci devrait alors ressembler à une 911 rallongée et pourvue de quatre portes. Ce choix ne serait pas pour me déplaire, tant les lignes du best-seller de Porsche sont fluides, pures et abouties. Et l'on peut faire confiance aux stylistes maison pour ne pas dénaturer ce chef d'œuvre.

Conséquence de la recherche d'espace à l'arrière des places avant, le moteur migre sous le capot avant, comme sur la 928, les roues postérieures restant bien évidemment motrices. Pas de précisions sur la gamme moteur, tout juste apprend-on qu'elle sera variée.

A la différence du Cayenne, développé conjointement avec Volkswagen afin d'en réduire le ticket d'entrée, la Panamera sera entièrement financée (un budget de plus d'un milliard d'Euro est annoncé) et mise au point par Porsche. Les économies seront faites autrement, grâce à une coopération rapprochée avec certains fournisseurs.

La Panamera devrait être construite à Leipzig, où les Cayenne et Carrera GT sont déjà assemblés. Les moteurs seront quant à eux montés à Zuffenhausen.

Après le Cayenne, Porsche élargit donc sa gamme afin de trouver de nouveaux relais de croissance. Comme l'a déclaré  le président de Porsche, Wendelin Wiedeking, "Nous avons pris notre temps pour prendre cette décision. Mais maintenant, nous en avons la certitude: la Panamera est la voiture qu'il faut pour Porsche". Gageons que le constructeur allemand, qui  ne s'est pas trompé en lançant le Cayenne qui représente aujourd'hui près de la moitié de ses ventes, va rééditer pareil exploit (Porsche table sur 20 000 ventes annuelles de Panamera), même si la majorité d'entre nous n'en profitera jamais. A défaut du plaisir de conduire, nous aurons toujours le plaisir des yeux et des oreilles, mais pour cela, il faudra quand même attendre 2009, date annoncée de la commercialisation de la Panamera.

Recommandez cette note:

Les Porsche Carrera 4 et 4S enlèvent le haut.

Carrera_cabriolet_1Mais j'aurais aussi bien pu titrer: Porsche 997, épisode IV. En effet, après les 997 coupé et cabriolet à "seulement" deux roues motrices, après les Carrera 4 et 4S présentées il y a à peine deux mois, voici donc les cabriolets dérivés des 997 à transmission intégrale.
Exit donc le toit rigide, et place à la capote souple qui se rétracte (ou se déplie), en tout juste 20 secondes, pour peu que la vitesse soit inférieure à 50 km/h. Porsche met en avant les 42 kg que "coûte" ce toit amovible, sous entendant qu'un toit articulé rigide style "CC" pénaliserait autrement le poids. Sûrement vrai, mais un toit escamotable n'étant probablement pas implantable dans la 911, il s'agit sans doute plus d'une excuse que d'un choix délibéré.

Pour le reste, les cabriolets reprennent les principales caractéristiques de leurs sœurs à toit fixe: pourcentage du couple transmis aux roues avant compris entre 5 et 40%, moteurs et performances quasi inchangés, Porsche Stability Management (PSM) intégrant les systèmes de pré positionnement des plaquettes et d'amplificateur de freinage, Porsche Active Suspension Management (PASM) system, proposant deux lois d'amortissement, confort ou sport, sélectionnables par le client…

Coté sécurité, les cabriolets ont droit à des arceaux qui se déploient automatiquement en cas de tonneau et au Porsche Side Impact Protection (POSIP) system, qui consiste en un airbag latéral dont la forme de coussin plat optimise la protection de la tête en cas de choc de coté. Ce système est complété par un airbag de thorax et un airbag frontal. Les deux places avant en sont équipées.

Ne vous précipitez pas chez votre revendeur Porsche le plus proche en espérant y trouver une Carrera 4 cabriolet pour partir en vacances. Ces petites bêtes ne seront commercialisées qu'à partir du 22 octobre prochain. Trop tard pour en profiter cette année, du moins sous nos latitudes...

Carrera_cabriolet_6  Carrera_cabriolet_8

Recommandez cette note:

Le Porsche Cayman enfin dévoilé.

Cayman_7_1

Ca y est. Trois mois jour pour jour après avoir révélé le patronyme de son petit coupé basé sur le Boxster, Porsche dévoile enfin le Cayman. Tous les détails sur le mini-blog dédié au Porsche Cayman, c'est ici.

Recommandez cette note:

Carrera 4 et 4S: Porsche à la puissance 4.

Ce qu'il y a de bien avec l'automobile, c'est qu'il y en a pour tous les goûts (et toutes les bourses). Après la Logan, le véhicule le moins cher du marché, hier, voici les très coûteuses Carrera 4 et 4S, dernières nées de la famille 911/977.

Carrera_s_3

Principale spécificité de ces deux modèles, leur transmission intégrale permanente dotée d'un viscocoupleur multi-disques. En fonction des conditions d'adhérence, de 5 à 40% du couple sont ainsi transférés aux roues avant. De quoi garantir une excellente stabilité à haute vitesse et une motricité accrue sur chaussée glissante. Les montes pneumatiques de 295/35 ZR 18 sur la 4 et de 305/30 ZR 19 sur la 4S ne doivent pas y être totalement étrangères.

Mais ce n'est pas tout. On retrouve les Porsche Stability Management (PSM) et Porsche Active Suspension Management (PASM) déjà vus sur les 997 à deux roues motrices.

Nouveauté, le PSM dispose ici de deux nouvelles fonctions. La première rapproche les garnitures des disques pour diminuer les distances d'arrêt, tandis que la seconde amplifie la force de freinage en cas de détection d'une action soudaine mais insuffisamment intense sur les freins.

En série sur la 4S, le PASM quant à lui, ajuste en permanence le tarage des amortisseurs en fonction de paramètres tels que l'angle de braquage, l'accélération transversale, l'intensité du freinage ou le couple moteur. Et un mode sport, plus ferme, peut être sélectionné par une simple pression sur un bouton. En option gratuite, la 4 et la 4S peuvent recevoir un châssis sport abaissé de 2 cm et un blocage mécanique du différentiel.

A l'inverse, il faudra mettre la main au portefeuille pour disposer du pack "Sport Chrono Plus" comprenant un accélérateur électronique plus direct, un réglage plus sportif de la boîte de vitesse automatique Tiptronic et un typage plus ferme de la suspension.

Malgré le handicap de poids supplémentaire lié à la transmission intégrale, les performances des 4 et 4S sont équivalentes à celles de leurs sœurs à deux roues motrices.
Ainsi, la 4, avec son six cylindres à plat de 3,6 litres et 325 ch, accélère de 0 à 100 km/h en 5,1s et pointe à 280 km/h, tandis que la 4S, motorisée par un 3,8 litres de 355 ch, ne met que 4,8s et peut rouler à 288 km/h... sur circuit.

Carrera_s_1
Deux doubles sorties échappement pour les Carrera 4 et 4S.

Le prix de ces bêtes est à la hauteur de leurs performances, élevé. Comptez 86000 Euros pour vous offrir une Carrera 4 et 96500 Euros pour une 4S. Et patientez aussi jusqu'au 22 octobre, date à laquelle elles seront commercialisées en France. Quand je vous disais qu'il y en avait pour tous les goûts!

Recommandez cette note:

Un mini-Blog dédié au Porsche Cayman.

Cayman_2_autoweek_3

Porsche devrait présenter au prochain salon de Francfort en septembre, un coupé dérivé du Boxster répondant au doux nom de Cayman. De par son positionnement, entre le Boxster et la 911, le Cayman déchaîne déjà les passions entre ceux qui se réjouissent de l'arrivée d'un coupé "abordable" et ceux qui voient en lui une Porsche au rabais. Ces derniers changeront peut être d'avis lorsqu'ils apprendront qu'un des prototypes a bouclé un tour du Nürburgring plus rapidement qu'une 911!

Seul le nom et le logotype du futur véhicule ont été dévoilés, mais les chasseurs de scoop sont partis en chasse depuis déjà bien longtemps, et ont réussi à piéger quelques spécimens plus ou moins représentatifs du véhicule de série.

C'est pourquoi j'ai créé un mini-Blog dans lequel j'ai regroupé les spyshots et les références des articles relatifs au Cayman les plus pertinents.
N'hésitez pas à me donner votre avis sur un tel mini-Blog. Et si vous trouvez le concept intéressant, pourquoi ne pas me faire des suggestions de projets encore secrets auxquels je pourrais également consacrer un mini-Blog?

Maintenant, pour faire connaissance avec le Cayman, c'est par ici: Cayman.

Recommandez cette note:

Publicité


Partenaires


  • Logo_cepr