Logo_google_1


  • LeBlogAutomobile
    Web                 
Logo4
Email Stéphane
Email Geoffrey
RSS

Newsletter


Statistiques




Mention_legale

Mini Traveller: des détails.

Minit TavellerCertaines photos espions nous en apprennent plus que d'autres. Prenez ces deux clichés d'une Mini Traveller prises par KGP et publiées par le site Inside Line. Contrairement à ce que je supposais dans ma précédente note, il ne fait plus de doute que l'accès au coffre se fera par deux demi-portes (asymétriques sur ce prototype), la solution mise en avant sur les différents concepts-cars présentés à Francfort, Detroit, Tokyo et Genève. Un choix probablement plus coûteux que le simple hayon de la Mini et qui oblige à doubler le système d'essuie-glace, mais c'est peut être ce genre de particularité qui concourt au succès d'un véhicule...
Ce qui semble également se confirmer, c'est que la Mini Traveller sera une... quatre portes. Ou plutôt une "deux plus deux", les deux portes arrière, antagonistes, ne pouvant pas être ouvertes indépendemment. Là encore, un excellent moyen de distinguer la Traveller de la masse des autres citadines (il y en avait-il besoin?)... tout en facilitant l'accès à bord.


Minit Taveller

Peu à peu, la Traveller se dévoile.... à son insu. En saurons nous plus lors du Mondial de Paris dans un mois? A votre avis?

Recommandez cette note:

La nouvelle Mini dévoilée.

MiniSi la première génération de Mini est restée la même plus de quatre décennies durant, il n'en sera pas de même pour la Mini du 21ème siècle. Cinq ans après sa résurrection, voici donc la nouvelle version de la Mini des temps modernes. Un renouvellement somme toute assez précoce, plus dicté par le besoin de se mettre aux normes de chocs en vigueur, que de relancer une carrière commerciale déclinante.

Et bien que cela ne saute pas aux yeux, il s'agit bel et bien d'une toute nouvelle voiture, puisqu'une grande partie de la mécanique est nouvelle. A commencer par les moteurs. Pour la première fois en effet, les 1,6 litres essences issus de la collaboration BMW / PSA font faire leur apparition.
La Mini Cooper sera motorisée par la version atmosphérique à injection classique. Puissance, 120 ch à 6000 tr/mn pour un couple maxi de 160 Nm à 4250 tr/mn. Des valeur obtenues grâce au système Valvetronic de BMW, qui placent d'entrée le nouveau 1600 parmi les meilleurs de sa catégorie.
La Cooper S, quant à elle, a droit à la déclinaison à injection directe et turbocompressée du quatre cylindres germano-français. Une fois encore les chiffres bruts sont impressionnants: 175 ch à 5500 tr/mn et 240 Nm à 1600 tr/mn, des valeurs pas toujours rencontrées sur un 2,4 litres atmo!

Mais les ingénieurs germaniques et français n'ont pas cherché que la recherche de plus de puissance puisque l'un comme l'autre de ces groupes se voit équipé d'une pompe à eau débrayable et d'une pompe à huile à débit piloté bénéfiques pour la réduction de consommation de carburant.
Plus raisonnables, une version One et une Mini carburant au diesel viendront progressivement s'ajouter au catalogue.

Mini Mini

Contrairement aux dernières moutures des citadines des constructeurs généralistes, l'accroissement de longueur de la nouvelle Mini est plutôt mesuré. A peine 70 mm. Et avec ses 3,70 mètres, elle reste donc loin derrière les Clio, Punto et autres 207 qui tangentent toutes les 4 mètres. Mais qu'importe, ce n'est sûrement pas là un critère de choix pour les clients de la Mini. Ceux-ci sont sans doute plus sensibles à l'ambiance intérieure, à commencer par le combiné central, qui, nouveauté, n'abrite plus seulement le compte tours puisque l'écran du système de navigation y est désormais logé. Toujours au registre de l'ambiance, chacun devrait pouvoir trouver celle qui lui conviendra le mieux grâce à des inserts de couleur et matières diverses.

La Mini a été, est et restera probablement un cas à part dans le paysage automobile, un peu à la manière de la Porsche 911, si si, j'ose la comparaison. Si la première génération n'a guère changé pendant 40 ans, sa descendante devrait continuer à évoluer régulièrement pour satisfaire une clientèle qui lui est toute dévolue. Une aubaine pour BMW… que certains aimeraient bien imiter.

Recommandez cette note:

Mini Traveller: ça se précise.

Mini Traveler frontMini ne pouvait pas avoir présenté quatre prototypes de salon basés sur le même concept de la Traveller, sans qu'un véhicule de série n'en soit dérivé. Et bien il semble bien que ce soit effectivement le cas, si l'on en croit ces photos espions publiées par le site Wordcarfans.com.

Malheureusement, le véhicule qui circule sur route ouverte est encore trop camouflé pour que l'on puisse avoir une idée juste du style définitif.
Ainsi, le soin que les essayeurs du constructeur ont pris pour masquer la zone située derrière les portes avant indique-t-il que la future Mini Traveller disposera de deux portes arrière afin de faciliter l'accès à bord, ou bien ne s'agit-il d'un leurre? Et d'ailleurs, la découpe de la porte avant autorise-t-elle la présence d'une porte arrière? A moins, comme Wordcarfans l'affirme, que la Mini Traveller présente des portes à ouverture antagoniste semblables à celle de la Mazda RX-8…

Mini Traveler profile

Ce qui semble par contre plus certain, c'est que ce véhicule d'essai est équipé d'un moteur puissant, probablement le futur turbo injection directe développé en partenariat avec PSA. C'est en tout cas ce que me laissent supposer les deux sorties échappement rejetées sur les côtés du véhicule, le petit aileron juché sur le pavillon ainsi que le large bossage sur le capot.

Mini Traveler profile Mini Traveler back

Terminons avec le coffre. Accèdera-t-on à celui-ci par deux demi-portes comme sur les différents concept-cars ou bien par un "simple" hayon. Pour des raisons de standardisation avec la version trois portes, je pencherais pour la seconde solution.

Malgré son prix plutôt élevé, la Mini ressuscitée en 2001 est un grand succès. La version Traveller en fera-t-elle autant? A votre avis?

Recommandez cette note:

Mini Concept Geneva: et de quatre.

Mini Concept GenevaMini serait-elle en panne d'inspiration. On peut le craindre en découvrant la Mini Concept Geneva qui ressemble bien trop aux prototypes présentés à Francfort, Detroit et surtout Tokyo, pour nous faire encore rêver.
Le thème retenu cette fois-ci est celui des heures de gloire de la Mini, alors qu'elle s'illustrait en rallye dans les années 60. Un peu tiré par les cheveux, malgré la collection de clés plates parfaitement alignées dans le compartiment accroché en lieu et place de la vitre latérale arrière, la roue de secours perchée sur le toit ou la batterie de phares additionnels sis sur la calandre. Quant aux jantes, elles me font plutôt penser à des pétales de fleurs qu'à une spéciale de rallye. Un comble. Evoquer la période hippie m'aurait semblé un meilleur choix!

Mini Concept Geneva

A force de répéter le même sujet, Mini ne prend-elle pas le risque de nous lasser? Il serait dommage que la remplaçante de l'actuelle Mini et la version break annoncée par ces différents concept-cars, passent de mode avant même leur sortie!

Recommandez cette note:

Publicité


Partenaires


  • Logo_cepr