Logo_google_1


  • LeBlogAutomobile
    Web                 
Logo4
Email Stéphane
Email Geoffrey
RSS

Newsletter


Statistiques




Mention_legale

Dacia Logan break: en attendant le pick-up.

Dacia Logan BreakVoici quelques nouveaux clichés, volés bien sûr, publiés par le site roumain Topgear.ro, de celle qui devrait réaliser une très brillante carrière, j'ai nommé la Dacia Logan Break. Et oui, même sans un moteur surpuissant, sans gadgets électroniques dernier cri mais aussi, et c'est plus dommage, sans une face avant très sexy (le "reste" de l'auto ne me déplait pas), je serais près à parier que la Logan break va se vendre comme des petits pains. Pari risqué ou pari gagné? Vous pouvez donner votre avis (c'est même très recommandé ;-).

Merci à Luluianu, du site Automotorclub.com, qui m'a indiqué la bonne adresse ;-) C'est sur le forum du même site que j'ai cru comprendre (je ne parle le Roumain que sous la torture, et encore, très mal ;-) que le calendrier des nouvelles Logan était le suivant:
- Version équipée du 1,6 litres 16 soupapes dégonflé à 107 ch: septembre 2006.
- Break, octobre 2006.
- Utilitaire (voire photo) et Pick-up en 2007.

Dacia Logan Break front Dacia Logan Break utilitaire

Dacia Logan Break back Dacia Logan Break back

Recommandez cette note:

Dacia Logan break: nouvelles photos.

Dacialoganbreak_6_2Plus l'heure de la commercialisation approche et plus les risques de fuite augmentent. Le preuve aujourd'hui encore avec ces photos de la Logan break, volées sur la chaîne de production Dacia de Pitesti! On pardonnera donc à l'auteur de ce méfait la taille réduite des clichés publiés par le site roumain Daciaclub.ro!


Dacialoganbreak_7 Dacialoganbreak_8 Dacialoganbreak_9

Recommandez cette note:

Dacia Logan break: premières photos.

Renault Dacia Logan break backIl y a une semaine, Renault présentait à Genève la Dacia Logan Steppe concept.
Voici la confirmation que ce véhicule annonce bien la version break de la Logan, qui devrait être commercialisée cette année.

Comme souvent, c'est le chasseur de proto Hans G. Lehmann qui a réussi à surprendre une Logan break non maquillée en cours d’essais en Norvège. Voici donc les toutes premières photos, publiées par le site Auto.cz.

Comme on pouvait s’y attendre, la face avant a été débarrassée de l’imposant bouclier du prototype et affiche de nouveau celui de la berline. A l’arrière, les deux portes ne sont plus symétriques comme sur le prototype de salon et les phares sont de facture plus classique.
Petite originalité stylistique, un épaulement marque le pavillon de toit, un bon moyen d’affiner le dessin de la Logan break

Renault Dacia Logan break back Renault Dacia Logan break back

J'avoue que même en version "civile", la Loagan break me semble toujours promise à un bel avenir. Partagez-vous cet avis?

Recommandez cette note:

Dacia Logan Steppe concept: en attendant le break.

Dacia Logan Steppe ConceptBravo! C'est en effet ce qui m'est venu à l'esprit en découvrant les photos du tout premier prototype de salon de Dacia, la Logan Steppe concept. Certes, on est ici très loin des hautes performances et du luxe, mais il n'empêche qu'elle me plait bien cette Logan. Par sa ligne d'abord. Autant je ne suis pas fana de celle de la berline, autant je trouve réussi le traitement de la partie arrière de la Logan Steppe concept. La troisième vitre latérale qui remonte en biais, l'arrière droit et carré contribuent à rendre la silhouette du véhicule dynamique, et les boucliers enveloppants qui se prolongent sur les passages de roue ainsi que les larges marche-pieds renforcent le coté – légèrement – baroudeur de la Steppe concept.

Dacia Logan Steppe Concept Dacia Logan Steppe Concept

Dacia annonce la couleur, la Steppe concept préfigure une future version de la Logan. Les roues de 17 pouces à bâtons, laissant apparaître des étriers de frein surdimensionnés ne seront donc probablement pas au rendez-vous sur le break de série. Pas plus que les phares au Xenon ou l'habillage intérieur en cuir clair et tissus technique. Mais peu importe. La Logan break devrait intéresser des clients à la recherche d'un véhicule robuste et habitable. Ceux-ci préféreront sans doute retrouver la banquette arrière fractionnable 1/3-2/3, ou les deux portes symétriques ouvrant sur un coffre dont le volume atteint 1700 litres, et facilement accessible grâce au seuil de chargement bas.

Dacia Logan Steppe Concept

Qu'adviendra-t-il de la commande de frein de parking électronique et de l'aménagement du pavillon en capucine? La première me semble aller à l'encontre du critère de robustesse et de simplicité recherché, mais le second me paraît cohérent avec la vocation du véhicule. Alors...

Avec ce second modèle, le succès de la Logan ne devrait pas faiblir. Bien sûr, nous avons toujours affaire à un véhicule "rustique", un peu en retrait des dernières productions sur bien des points, mais avec un style réussi, une habitabilité "intéressante" et un prix qui devrait être canon, je ne vois pas ce qui empêcherait le break de ne pas faire mieux que la berline.

Recommandez cette note:

Dacia Logan bicorps et break: succès garanti?

Renault Dacia Logan bicorpsOn le sait, la Logan développée à l'origine pour les pays émergents où les berlines "traditionnelles" ont la préférence des clients, va être déclinée en plusieurs versions.
Voici l'une d'elles, dans sa livrée définitive et sans aucun camouflage, alors qu'elle effectuait des tests hivernaux dans un pays nordique.
Comme l'indiquent ces photos publiées par le site anglais Channel4, la Logan a subit une sévère amputation de la malle arrière pour se faire bicorps. Dire que le résultat est esthétiquement réussi… je ne m'y risquerai pas. Pas plus que je m'aventurerai à tenter de prévoir le succès… ou l'échec de cette version à hayon, les résultats commerciaux de l'actuelle Dacia Logan made by Renault m'incitant à la plus grande prudence!

Renault Dacia Logan bicorps Renault Dacia Logan bicorps

Il semble que la seconde déclinaison, dont Channel4 (encore!), a diffusé les clichés de véhicules d'essais complètement camouflés, soit le break. Malgré la bâche qui couvre intégralement la carrosserie, on remarque que l'empattement a sensiblement augmenté. Et la vue de profil laisse penser que ce véhicule sera de très généreuses dimensions.
Autre détail intéressant, la vue arrière montre ce qui ressemble à une découpe de porte arrondie, à moins qu'il ne s'agisse là encore que d'un maquillage…

Renault Dacia Logan Break Renault Dacia Logan Break
Renault Dacia Logan Break Renault Dacia Logan Break

Dans son discours du 9 février dernier, Carlos Ghosn a promis le lancement de 26 nouveaux modèles d'ici fin 2009. Avec ces Logan, nous en connaissons désormais deux.

Recommandez cette note:

Campagne de rappel sur Dacia Logan.

Ceprombredemi_5

Le CEPR nous informe:

Marque du produit : Dacia

Nombre de produits rappelés : 105 pour la France

Motif du rappel : Une soudure peut être défectueuse sur le siège conducteur de certaines de ces voitures

Caractéristiques du produit : Dacia Logan

Date de fabrication : Entre le 5 et le 19 septembre 2005

Conseils aux consommateurs : Un courrier a été adressé aux propriétaires concernés. Un contrôle préventif est effectué dans les concessions Dacia (groupe Renault)

Source : UFC Que choisir

Recommandez cette note:

Polémique autour de la tenue de route de la Dacia Logan.

Automobile_magazineAprès les essais du club automobile allemand l'ADAC fin juillet (mis en cause par la suite), puis ceux le l'Auto-Journal début août, c'est au tour de l'Automobile Magazine de publier, dans son numéro de septembre, ses propres conclusions sur la tenue de route de la Logan. Verdict: aucun problème. Les essayeurs du magazine ont réussi à faire passer le test de l'élan à deux Logan, une 1,4 litres équipée de jantes en tôle et une 1,6 litres munie de modèles en alliage.
Explication avancée par les journalistes de l'Automobile Magazine: le revêtement de la piste de Monthléry, sur laquelle l'Auto-Journal a effectué ses tests, ne serait "absolument pas représentatif des conditions de circulation actuelles." Alors que les leurs (ceux de l'Automobile Magazine) ont été réalisés à Mortefontaine, dont bitume serait, lui, parfaitement conforme à celui de nos routes.

Cela me rappelle les petites querelles entre magazines automobiles lors de la sortie de la Mégane (de première génération), dont la tenue de route avait également été critiquée. Il y avait les "pour" et les "contre". Comme aujourd'hui avec la Logan.

A mon avis, que les conditions d'adhérence de Monthléry soient "particulières",soit, mais il n'empêche que l'ADAC (certes avec une roue de secours en guise de quatrième roue), puis l'Autojournal, ont réussi à mettre en défaut la tenue de route de la Logan. C'est donc qu'il y a quand même une petite faiblesse à ce niveau, sinon, ce genre d'histoire serait beaucoup plus fréquent que cela.

Et Renault, qui avait promis une réponse très rapide, a reporté la communication de ses conclusions à début septembre. A cause des vacances? Non, sûrement pas. Peut être plutôt parce que le problème est un peu plus compliqué et la recherche d'une solution un peu plus longue que prévu.

Moi, je parierais que Renault/Dacia apportera une modification à sa Logan. Et vous?

Recommandez cette note:

Tenue de route de la Dacia Logan: Renault est sur le coup.

Logan_1_1Nous devrions connaître très rapidement les conclusions des ingénieurs de Renault qui cherchent à expliquer les causes de déjantages observés par l'Auto-Journal. C'est ce qu'a laissé entendre hier le constructeur automobile à tf1.fr (merci Paul-Jérôme), précisant que "toutes les configurations sont étudiées", comprenez que tous les types de jantes et de pneu seront testés.

De manière préventive, Renault a d'ors et déjà suspendu la livraison des Logan équipées de jantes alliage, et se tient prêt à une opération de rappel au cas où le problème serait confirmé. 47 véhicules devraient alors être remis à niveau, c'est en effet le nombre de Logan qui ont été vendues avec de telles roues (une option à 440 Euros), en Europe occidentale (France, Allemagne, Espagne).

Sans remettre "en cause le travail des journalistes", le constructeur au Losange a quand même ajouté "qu'il s'agit tout de même de conditions extrêmes d'utilisation". Une façon de tester son argumentaire en cas de découverte d'un défaut de conception avéré? A suivre...

Recommandez cette note:

Dacia Logan: tenue de route de nouveau mise en défaut.

Logan_6On n'a peut être pas fini d'entendre parler de la – mauvaise (?) – tenue de route de la Logan.

Rapide rappel des faits:
Il y a une semaine, on apprenait qu'une Logan s'était retrouvée sur le toit, après que l'ADAC, le club automobile allemand, lui ait fait passer le fameux test de l'élan.

Quelques jours plus tard, on découvrait que ces essais n'avaient finalement pas été réalisés suivant une procédure rigoureuse. D'après Renault, sans la roue de secours en tôle qui avait été montée suite à une crevaison, jamais la Logan ne se serait trouvée en pareille posture. Du coup, c'est l'ADAC qui était montré du doigt.

Mais aujourd'hui, coup de théâtre (bon, j'avoue, j'exagère un peu), le magazine l'Auto-Journal publie dans son numéro 678 du 4 août, un article dans lequel il inflige un carton rouge à la tenue de route de la Logan. La raison? Véhicule chargé de trois mannequins et 80 kg de bagages (en plus du conducteur bien sûr!), le test d'évitement réalisé par le journal est tout juste passé à 60 km/h, mais se solde par un tête-à-queue à 70. Et pire encore, à 80 km/h, le pneu avant droit, celui sur laquelle l'auto vient en appui, déjante. La vidéo de l'essai est ici.
Une seconde Logan est testée. Même déjantage. La pression des pneus est vérifiée, RAS. 200 g de plus sur chaque roue, même résultat. Enfin, les roues en tôle qui équipent d'ordinaire la Logan sont montées et là, pas d'autre problème qu'une tenue de route qui reste délicate.
Le magazine diagnostique "un débord intérieur de la jante insuffisant pour supporter un fort appui", et , sans aller jusqu'à exiger de Renault le montage d'un ESP sur la Logan, comme l'avait fait l'ADAC, conseille malgré tout aux propriétaires de la Dacia, de faire remplacer les jantes en alliage par des modèles en tôle et de se faire rembourser la différence!

Une voiture qui part sur le toit lorsque l'on monte une roue de secours en tôle, ou qui fait déjanter le pneu en appui lorsqu'elle est en alliage, le moins que l'on puisse dire, c'est que la Logan est surprenante. Mais je me garderai bien de conclure. Il n'a pas fallu trois jours pour que les essais de l'ADAC soient remis en cause. Attendons donc la réaction de Renault suite à ceux de l'Auto-Journal. S'agit-il d'une série de roues défectueuses ou d'un réel défaut de conception? Et la tenue de route de la Logan est-elle réellement problématique?

J'avais critiqué la manière dont Renault et son PDG, Louis Schweitzer, avaient communiqué lors de "l'affaire" des régulateurs. Je serai très intéressé par la communication de Carlos Gohn, dont le magazine Challenges (n° 247 du 12 au 25 mai) nous apprenait qu'elle était désormais assurée par une équipe de huit personnes. Nouveau PDG, nouvelle communication? Nous verrons bien.

Recommandez cette note:

La Logan sur le toit: la roue était en tôle!

Logan_5Aussi surprenant que cela puisse paraître de la part d'un club a priori aussi réputé que l'est l'ADAC, celui-ci aurait plus ou moins bidonné son test d'évitement à l'issue duquel une Logan s'est retrouvée sur le toit.

Déjà, les plus fins observateurs du net avaient levé le loup: la roue avant gauche, celle par laquelle le scandale est arrivé, était en fait une roue de secours en tôle et non pas en alliage comme les trois autres. C'est effectivement ce que l'on peut distinguer en éclaircissant les photos émises par l'ADAC. De fait, le pneu de la roue "normale" aurait crevé avant le test.

Mais ce n'est pas tout. Dans une interview réalisée auprès du constructeur au Losange par tf1.fr, on apprend de plus que la Logan avait passé le test avec succès par deux fois, mais que pour disposer d'une meilleure luminosité pour les photos, le club allemand aurait changé de piste d'essai, piste qui n'aurait pas permis de respecter correctement la procédure. Ajoutez-y une roue de secours aux caractéristiques inférieures et voilà comment la Logan se serait retrouvée dans cette fâcheuse posture.

Ces informations viennent porter un lourd discrédit sur l'ADAC pourtant réputé et unanimement reconnu. Le constructeur français, qui est même le premier surpris, a déclaré être "en contact avec eux pour tenter d'éclaircir cette histoire". Cela m'empêche pourtant nullement le club allemand de continuer de réclamer l'ajout de l'ESP à la dotation de la Logan (tout en en sachant sûrement que la Logan ne peut pas recevoir cet équipement, car n'étant pas équipée d'un boîtier papillon motorisé).

Quant au montant de pare-brise qui a cédé lors du retournement du véhicule, Renault le qualifie de "tout à fait normal".

Beaucoup de bruit pour pas grand chose semble-t-il, mais qui pose la question d'à qui profite le crime. Pour Renault, la cause est entendue. La Logan, simple et bon marché, pourrait faire du tort aux constructeurs allemands et à Volswagen en particulier. De là à imaginer "un complot" visant à casser l'image de la petite Roumaine et il n'y a qu'un pas. Et bien c'est raté, la Logan devrait rapidement être reconnue "bonne pour le test de l'élan". Par contre, un montant de pare-brise qui rompt lors d'un tonneau, est-ce bien normal? Si des spécialistes de la question me lisent, qu'ils n'hésitent pas à laisser un commentaire.

Recommandez cette note:

Publicité


Partenaires


  • Logo_cepr