Logo_google_1


  • LeBlogAutomobile
    Web                 
Logo4
Email Stéphane
Email Geoffrey
RSS

Newsletter


Statistiques




Mention_legale

Cadillac BLS: Cadillac s'invite à la cours des grands.

Bls_3

Après avoir remis sur les rails Cadillac sur son marché national, Bob Lutz, le vice-président de General Motors, a décidé de s'attaquer aux ténors du segment M2 européen représenté par les Audi A4, Mercedes Classe C et autre BMW Série 3, cette dernière étant la familiale la plus vendue en Europe.
Mais ce n'est pas en important un modèle US que Cadillac aurait pu s'imposer sur le vieux continent. Les ingénieurs américains ont donc développé un modèle spécifiquement adapté au marché européen et dont la BLS présentée ici en est le résultat.
En fait, Cadillac nous fait le coup de l'étude de style mais il ne fait pas de doute que le modèle qui sera dévoilé à Genève est, à quelques détails près, représentatif du modèle de série qui sera assemblé sur les lignes Saab de l'usine de Trollhättan.

Premier impératif pour séduire la clientèle européenne, proposer un véhicule répondant à ses goûts en matière d'esthétique. Et là, on peut considérer que l'équipe de designers managée par Chip Thole, a plutôt bien réussi le pari d'allier la tradition de la marque américaine avec les préférences locales. On comprend au premier coup d'œil que l'on a affaire à une berline d'outre atlantique, avec sa large calandre chromée et son avant plutôt massif, sa malle de coffre, droite, encadrée par deux énormes blocs phares verticaux.

Bls_1

Malgré tout, l'ensemble reste assez sobre, je trouve même une certaine ressemblance avec l'Audi A4 ou la Toyota Avensis.

A4_5 Avensis_2

Le positionnement haut de gamme, voulu par Bob Lutz, est suggéré par l'emploi de chrome, pour la calandre donc, mais aussi le long de la partie inférieure des vitres latérales. A l'intérieur, le même soucis du respect de l'identité de la marque et de la qualité perçue est respecté. Ainsi, le volant à trois branches et la montre analogique au centre de la console sont sensés rappeler que l'on est à bord d'une Cadillac, tandis que le cuir habillant les sièges et l'aluminium brossé abondamment présent, du cerclage des compteurs, à l'encadrement des aérateurs et autres inserts sur le volant et le pommeau du levier de vitesse rehaussent le standing de l'auto.

Bls_2

L'équipement multimédia est à l'avenant avec une chaîne audio BOSE, un système de navigation à commande tactile, une liaison Bluetooth pour téléphoner "mains libres" et des commandes regroupées sur le volant.

Mais une belle carrosserie n'est rien sans un moteur et un châssis à la hauteur. Pour animer la BLS, Cadillac a donc pioché dans la banque d'organes du groupe et en a ressorti trois moteurs essence (deux quatre cylindres 2 litres turbocompressés empruntés à la Saab 9-3 et un nouveau V6 2,8 litres turbo d'origine Holden) et un diesel common-rail de 150 ch, dépollué par un filtre à particules sans entretien. Coté transmission, le choix est offert entre boîte mécanique ou automatique.
Même démarche pour la plate forme qui est partagée avec la Saab 9-3, l'Opel Vectra et la future Fiat Croma. La suspension avant de type McPherson et le train arrière multibras ont été optimisés, selon Larry Craig, le Chef du Projet BLS, afin d'autoriser une conduite dynamique tout en préservant le confort, et des efforts tout particuliers ont été faits pour limiter le bruit et les vibrations.

La Cadillac BLS est-elle bien armée pour venir tailler des croupières à ses concurrentes désignées? Même si les premiers essais confirment sur la route les qualités annoncées sur le papier, je ne le pense pas. Par contre, je ne serais pas étonné si elle venait faire de l'ombre à quelques non européennes comme la Toyota Avensis. Pour le savoir, il faudra attendre le printemps 2006, date de la commercialisation de la BLS, mais en attendant, vous pouvez nous donner votre avis sur la nouvelle venue.

Recommandez cette note:

Publicité


Partenaires


  • Logo_cepr