Logo_google_1


  • LeBlogAutomobile
    Web                 
Logo4
Email Stéphane
Email Geoffrey
RSS

Newsletter


Statistiques




Mention_legale

Le BMW Série 3 Coupé se découvre.

BMW Série3 Coupé CabrioletLe Volvo C70 Coupé Cabriolet ne sera pas resté longtemps seul représentant des CC de ce niveau de gamme. Il va en effet très bientôt être rejoint par le BMW Série 3 Coupé Cabriolet qui effectue ses derniers tests de mise au point en tenue légère. Evidement, les deux prototypes présentés ici n'ont pas échappé au spyshoters d'Automedia qui ont pris ces clichés publiés par le site Worldcarfans.

Le BMW Série 3 Coupé Cabriolet sera donc équipé d'un toit rigide entièrement rétractable. Couvert, le véhicule reprend alors fidèlement la ligne du Coupé, sans toutefois en conserver toute l'élégance. La faute en revient à la jonction du montant de custode avec la male, moins réussie que sur le Coupé.


BMW Série3 Coupé Cabriolet BMW Série3 Coupé Cabriolet

BMW Série3 Coupé Cabriolet BMW Série3 Coupé Cabriolet

BMW Série3 Coupé Cabriolet

Lequel du BMW ou du Volvo, emportera le match de la berline Coupé Cabriolet à quatre places la plus vendue? La Série 3 a pour elle son nom. Mais face à la BM, le C70 ne manque pas d'atout, à commencer par un physique plus agréable à mon goût. Remportera-t-il tous les suffrages? A votre avis?

Recommandez cette note:

Nouveau BMW X5: évolution en douceur.

BMW X5

Apparu en 1999, le X5 s'est rapidement imposé comme l'une des références sinon LA référence de la catégorie des SAV, comprenez des Sports Activity Vehicles. Une suprématie ensuite contestée par le Porsche Cayenne et plus récemment, l'Audi Q7. Il était donc temps de réagir.
Voici donc le nouveau BMW X5, plus grand, plus perfectionné mais aussi très proche esthétiquement du modèle qu'il va remplacer.

Car il est vrai qu'il faut y regarder à deux fois pour distinguer le nouveau X5 de l'ancien. Il y a bien les optiques avant plus fines et plus "méchantes", le capot aux nervures marquées plus viril, ou encore les phares arrières implantés plus haut, mais c'est à peu près tout.
Pourtant, le X5 a subi une sacré crise de croissance. Plus 6 cm en largeur et 19 cm en longueur, excusez du peu. Du coup, le grand SAV munichois avec ses 4,86 mètres, dépasse le Porsche Cayenne de 7 cm, mais reste 20 cm plus court que l'Audi Q7, ce qui n'est pas forcément un handicap pour une utilisation quotidienne de ce côté-ci de l'atlantique.

BMW X5 BMW X5

Ce qui ne saute pas non plus forcément aux yeux, mais qui changera peut être la vie des heureux propriétaires du nouveau X5, c'est la troisième rangée de sièges disponible en option, ou la capacité accrue du coffre qui passe à 620 litres (+155 litres!) et même 710 litres pour la version 5 places.

BMW X5

Trois groupes trouveront place sous le capot moteur lorsque le X5 entamera sa carrière commerciale au printemps 2007. Un seul représentant diesel, le six en ligne de 3,0 litres de cylindrée, et deux essences, le L6 de 3,0 litres et enfin le V8 de 4,8 litres.

Tous sont accouplés à la seule boîte du catalogue, une toute nouvelle boîte automatique à six rapports STEPTRONIC dont la commande n'est plus assurée par câble mais par l'électronique.
Bien entendu, c'est la transmission intégrale permanente xDrive qui répartit le couple sur les quatre roues avec un réglage nominal de 60% vers l'arrière. Nouveauté, la caisse repose sur des suspensions à double triangle à l'avant et à quatre bras à l'arrière, alors que la direction assistée est du type Active Steering", qui ajuste le ratio et l'assistance de direction en fonction de la vitesse véhicule, comme sur le récent Série 3 Coupé. Et pour que la conduite soit en toute circonstance sûre, les jantes sont chaussées de pneus anti-déjantages "run-flat".

S'il est un système qui n'a pas fait l'unanimité, c'est bien la molette de commande de l'ordinateur de bord, l'iDrive. BMW ne l'a pas mise au rebut (elle a d'ailleurs été copieusement copiée depuis…), mais l'a améliorée en lui adjoignant huit touches programmables pour accéder rapidement à ses fonctions préférées. Il reste à espérer que l'opération de programmation soit aisée, sinon… ne dit-on pas que c'est l'intention qui compte?

Recommandez cette note:

Campagne de rappel sur BMW Série 5, 6 7.

Logo CEPR

Le Centre Européen de Prévention des Risques (CEPR) nous informe de la campagne de rappel suivante:

Marque du produit : BMW.

Nombre de produits rappelés : 46.000 voitures dans le monde.

Motif du rappel : Problèmes d'amortisseurs dont un composant en caoutchouc est défectueux.

Date de fabrication : Entre le 9 janvier et le 18 avril.

Conseils aux consommateurs : BMW va contacter les propriétaires pour changer dans ses ateliers les pièces incriminées.

Source : AFP - Agence France Presse.

Recommandez cette note:

BMW X3 restylé: le même, en mieux.

BMW X3Moins de trois ans. C'est le temps qu'il aura fallu à BMW pour présenter la version restylée de son "petit" SAV (Sport Utility Vehicule). Un temps particulièrement court à l'échelle de la vie d'une automobile.
Bon, il est vrai que les évolutions esthétiques du X3 sont plutôt légères. Un bouclier redessiné et peint par ici, des feux arrière (à led) revisités par-là et le tour est – presque – joué. Même topo à l'intérieur où l'on remarque l'apparition d'un volant à trois branches inédit et la présence d'un revêtement de planche de bord plus flatteur.

Non, les vrais changements, il faut les chercher sous le capot du X3. Puissances en hausse et tout nouveaux moteurs sont en effet au programme.
Commençons par les diesels qui devraient encorere présenter près de 8 ventes sur 10 du X3. L'entrée de gamme est toujours tenue par le 2,0 litres de 330 Nm et seulement 150 ch. Une puissance inchangée, la seule, qui devrait s'avérer un peu juste pour mouvoir les 1800 kg minimum de la bête. Les choses s'améliorent ensuite avec le 3.0d de 3,0 litres, 218 ch et 500 Nm mais surtout avec le 3.0 litres double turbo de 286 ch et 580 Nm. Contrairement au double turbo PSA dont les deux compresseurs sont de même dimension, le moteur de la 3.0sd fait appel à deux turbos de tailles différentes, un petit pour les bas régimes, secondé par un plus gros au delà. Ainsi motorisé, le X3 3.0sd accélère de 0 à 100 km/h en 6.6 secondes (mieux qu'un Porsche Cayenne S) et pointe à 240 km/h.

BMW X3

Coté essence, deux six en ligne de 2,5 et 3,0 litres sont proposés. Le premier développe 218 ch et 250 Nm (soit plus de 20 ch de plus que sur le modèle actuel) et "propulse" le X3 2.5i de 0 à 100 km/h en 8,5 secondes. Quant au second, ses 272 ch et 315 Nm (+ 40 ch!) ne permettent pas au X3 3.0i de rivaliser avec le haut de gamme diesel puisqu'il n'accomplit l'exercice du 0 à 100 km/ qu'en 7,5 secondes. Fort logiquement, les vitesses maximales sont plus faibles, respectivement 200 et 228 km/h.

Seuls les deux hauts de gamme essence et diesel sont équipés en série d'une boîte automatique à six rapports, les autres devant se contenter, à moins de recourir aux options, d'une transmission mécanique, également à six rapports.

Coté tenue de route, le X3 devrait satisfaire "le plus grand nombre" puisque la transmission intégrale xDrive est désormais couplée à la dernière version du "Dynamic Stability Control+" (DSC+), monté de série sur tous les X3.

BMW X3

D'autres artifices déjà vus chez BMW concourent également à garantir un niveau de sécurité élevé, comme le "Brake Pre-tensioning" qui "prépare" les freins en cas de détection d'un freinage d'urgence, le "Brake Drying" qui "sèche" les disques régulièrement par temps pluvieux ou le "Brake Fade Compensation" qui compense automatiquement la perte de force de freinage due à l'échauffement.
Enfin, plus orienté vers la facilité de conduite que la sécurité, le "Hill Start Assist" vous soulage de la gestion de l'embrayage en cas de décollage en côte.

BMW X3

Dans sa version actuelle, le BMW X3 est déjà un succès. Il s'en est vendu 6700 l'année passée, (en France), ce qui place le X3 à la quatrième place des 4x4, derrière le Toyota RAV4, indiscutable leader, (presque 13000 ventes), le Nissan X-Trail (environ 9100) et un autre Toyota, le Land Cruiser (8300). A noter que le prix d'attaque d'un X3 est déjà plus élevé que les plus chers des deux leaders! En fait, dans sa gamme de prix, son vrai concurrent – en terme de résultat commercial - serait plutôt le Land-Cruiser. Mais alors que les ventes du BMW augmentaient de moitié en 2005, celle du Toyota étaient en légère regression. Alors, le BMW X3 sur le podium à la fin de l'année? Si tel est le cas, la contribution du nouveau modèle sera limitée, puisque celui-ci ne sera commercialisé que fin septembre.

Recommandez cette note:

BMW M6 Cabriolet: un V10 sinon rien.

BMW M6 CabrioletJusqu'alors, la plus puissante des Série 6 cabriolets ne disposait "que" d'un modeste V8 de 333 ch tout juste suffisant pour compenser les pertes d'aérodynamiques en roulage décapoté. Et bien s'en est fini. BMW va en effet présenter au prochain salon de Londres, qui ouvrira ses portes le 18 juillet prochain, la M6 Cabriolet motorisée par le V10 de 5,0 litres de cylindrée déjà vu sous les capots des M5 et M6 Coupé.

Avec ses 507 ch et 520 Nm, sûr que les performances devraient rester plus que satisfaisantes dans toutes les conditions d'utilisation. D'ailleurs, la firme bavaroise annonce des chronos à peine inférieurs à ceux de la M6 Coupé: 4,8 secondes pour accélérer de 0 à 100 km/h (au lieu de 4,6 secondes), 22,9 secondes – notez la précision – pour abattre le kilomètre départ arrêté, et 250 km/h en vitesse de pointe (limitée électroniquement bien entendu).

Pas moins de 11 programmes de commande de la boîte de vitesse robotisée à sept rapports SMG (Sequential M Gearbox) sont offerts au pilote, ou au conducteur, selon l'humeur, dont cinq autorisent les changements de vitesse manuels, à l'aide du court levier situé sur la console centrale, ou des palettes placées derrière le volant. Et pour ceux qui trouveraient que les pneus ne s'usent pas assez vite, un programme spécial "Launch Control" devrait leur permettre de remédier à ce problème… Les cinq autres programmes, accessibles en mode "Drive", gèrent de manière entièrement automatique les changements de vitesse qui sont de également effectués de manière plus "douce".

Bmwsrie6cabriolet_7

Dompter une telle cavalerie, limitée à 400 ch tant que le bouton du programme "P400" n'a pas été pressé, n'est sans doute pas toujours de tout repos. Pas de panique, la M6 Cabriolet, tout comme la Coupé, est équipée d'artifices destinés à rattraper les excès d'optimisme dont pourraient faire preuve les plus téméraires des propriétaires de M6. Ainsi, le contrôle électronique de stabilité (DSC) comprend-il deux réglages, le premier privilégiant la sécurité alors que le second (baptisé M Dynamic Mode), est optimisé pour les performances.
De la même manière, le contrôle électronique de l'amortissement EDC (Electronic Damper Control), autorise trois typages de la suspension, de ferme pour le quart d'heure de folie (sur circuit…), à confortable, pour cruiser cool le long de la Corniche.

Bmwsrie6cabriolet_3 Bmwsrie6cabriolet_5

Afin que d'éviter toute confusion de mauvais goût avec une simple Série 6 Cabriolet, la M6 reprend les spécificités esthétiques de la Coupé équipée du V10: phares marqués d'une légère paupière, calandre plus ajourée, ailes bodybuildées, quadruple sortie échappement. Manquerait plus que personne ne remarque que vous avez fait un chèque de plus de 120 000 Euros pour acquérir cette belle auto. Ce serait trop bête non?

Recommandez cette note:

BMW Série cabriolet: cabriolet, mais pas CC.

BMW Série 1 cabriolet frontN'espérez pas, en lisant cette note, en apprendre beaucoup sur le dessin définitif de la future BMW Série 1 cabriolet qui sortira dans un an. Tout au plus constaterez-vous en regardant ces photos espion publiées par le site Worldcarfans que la petite BM ne sacrifiera pas à la mode du toit rigide rétractable, mais aura recours à une bonne vieille capote en toile.
Pour le reste, il faudra patienter encore quelques mois avant que les premier protos "nus" soient débusqués.
Mais qu'importe, ceux qui se passionnent pour l'automobile sous toutes ses formes seront sûrement intéressés par le type de camouflage utilisé par les metteurs au point allemand. Ici, pas de bâche ni de stickers, mais une "seconde peau" rigide destinée à masquer les détails de la carrosserie de l'auto. La face avant n'échappe pas non plus au maquillage puisque les optiques et la calandre sont soigneusement dissimulés. Pour un peu, je croirais voir une Rover. Bien que l'arrière subisse le même traitement, il semble cependant clair que la Série 1 cabriolet délaissera les feux plus ou moins rectangulaires de la berline, pour des optiques rondes. Doit-on s'attendre à quelque chose dans le genre de la Z4? Quant à la plaque minéralogique, elle abandonnera le bouclier pour aller se loger sur la malle de coffre, entre les feux.

BMW Série 1 cabriolet profile BMW Série 1 cabriolet back

Finalement, un prototype, même bien déguisé, laisse quand même filtrer quelques informations. Certaines m'ont d'ailleurs peut être échappé. En avez-vous repéré?

Recommandez cette note:

Future BMW Série 7: Essais en cours.

BMW Série 7 frontL'actuelle BMW Série 7, dont le style "novateur" fut très décrié lors sa présentation en 2002 devrait être remplacée en 2008. En attendant, les essais de mise au point ont déjà débuté comme l'attestent ces clichés publiés sur le site Worldcarfans.com.
Alors, quelle sera la nouvelle physionomie du vaisseau amiral de la marque à l'hélice? Il est encore trop tôt pour le l'écrire, et si le style définitif est probablement déjà figé dans les bureaux de style du constructeur munichois, les mulets qui circulent sur la voie publique sont pour le moment de "simples" caisses de Série 7 modifiées pour intégrer le juste minimum permettant la réalisation des essais.
Un exemple avec ce prototype en tout point semblable à une Série 7 à l'exception de la face avant pour le moins originale. Mais pas de panique, elle ne préfigure en rien le futur visage de la future grande BM. La photo-montage publiée par Wordcarfans.com est-elle plus réaliste? En tout cas elle est plus séduisante, non?

BMW Série 7 profile BMW Série 7 photo-montage

Recommandez cette note:

BMW Série 3 Coupé: plus qu'une Série 3 2 portes.

Bmw Série 3 CoupéCa y est. Presque 18 mois après la présentation de la nouvelle BMW Série 3 berline, c'est au tour de la version Coupé de faire son apparition. Une version qui se démarque de sa sœur aînée par des détails de style et une offre moteur exclusive.

En effet, la Série 3 Coupé inaugure un tout nouveau moteur 6 cylindres en ligne à injection directe, suralimenté par deux petits turbocompresseurs. Avantage de la technique, profiter, grâce à la faible inertie des petits turbos, de la réduction du fameux temps de réponse à l'accélération sans limiter le potentiel de suralimentation. Résultat, 300 ch maxi et 400 Nm constants entre 1400 et 5000 tr/mn. De quoi permettre à la 335i Coupé qui en sera équipée d'abattre le 0 à 100 km/h en 5,5 secondes et d'accélérer de 80 à 120 km/h, en 5ème, en tout juste 6,2 secondes. Dos collé au siège garanti! Sans surprise, la vitesse de pointe est, quant à elle, limitée électroniquement à 250 km/h.

Top de la gamme en attendant la surpuissante M3, la 335i Coupé est équipée en série d'une boîte mécanique à six rapports, mais peut aussi recevoir une boîte automatique, à six rapports également, de type STEPTRONIC. Grâce à un nouveau convertisseur de couple et à un contrôle électronique amélioré, le temps de passage des vitesses est diminué de 40%, de quoi inciter à abuser des palettes situées derrière le volant "offertes" avec le Pack Sport.
Quant à la transmission intégrale maison baptisée xDrive, elle est proposée en option, une première pour une Série 3 Coupé.

Bien entendu, la gamme moteur ne se résume pas au seul six en ligne double turbo de la 335i puisque pas moins de trois autres groupes motoriseront la Série 3 Coupé lors de sa commercialisation en septembre prochain. En essence, l'entrée de gamme (provisoire?) sera tenu par le six en ligne de 2,5 litres déjà connu sous le capot de la berline, dont les 218 ch permettront à la 325i Coupé d'accélérer de 0 à 100 km/h en 6,9 secondes. Quant à la 330i Coupé, elle sera motorisée par le 3,0 litres à la puissance portée à 272 ch, 14 ch de plus que sur la berline.
Enfin, ceux qui ne jurent que par le diesel ne seront pas oubliés par BMW puisque le 3,0 litres de 231 ch et 500 Nm de la 330d sera également proposé sous le capot de la Coupé.

Si la Série 3 Coupé se démarque de la berline par son offre moteur, elle s'en différentie également par plusieurs évolutions de style. Ainsi, le bombé du capot, la finition de l'hélice, la forme des optiques ou des entrées d'air pratiquées dans la partie inférieure du bouclier, ou encore les feux arrière à la ligne plus fluide sont spécifiques. Au final, le coupé apparaît plus élégant, plus dynamique que la berline.

Bmw Série 3 Coupé front Bmw Série 3 Coupé back

Non contente de présenter une répartition des masses proche de l'idéal de 50/50, la Série 3 Coupé peut également compter son châssis reposant sur une suspension à double pivot à l'avant et à cinq bras à l'arrière. Quant aux débordements d'optimisme du conducteur, ils seront contenus par le système de contrôle dynamique de stabilité DSC de dernière génération. Celui-ci intègre par exemple une amplification de la puissance de freinage qui compense l'effet de fading (perte d'efficacité lorsque les freins sont très fortement sollicités thermiquement), de manière totalement transparente pour le conducteur.
Toujours au chapitre freinage, le "Brake Standby" rapproche les plaquettes des disques lorsque la pédale d'accélération est relâchée brusquement alors que le "Dry Braking" se charge de sécher régulièrement les disques par temps de pluie. Enfin, le "Dynamic Brake Control" amplifie la puissance de freinage en cas d'arrêt d'urgence.

Bmw Série 3 Coupé intérieur

En option, la BMW Série 3 Coupé peut être équipée de "l'Active Steering" qui ajuste le ratio et l'assistance de direction en fonction de la vitesse véhicule. Ce même système peut également fonctionner de pair avec le DSC pour améliorer la précision de conduite en cas de freinage sur sol glissant.
Bien entendu, le DSC intègre une fonction de contrôle dynamique de traction, et, détail qui ravira les adeptes du quart d'heure de folie – sur circuit bien entendu – il est totalement débrayable.

Une ligne réussie, des moteurs performants et une tenue de route qui devrait être à la hauteur, voilà de quoi rendre la Série 3 Coupé très attrayante. La bataille devrait faire rage avec la Mercedes Classe CLK, sa seule véritable concurrente crédible. A votre avis, laquelle des deux remportera le match?

Recommandez cette note:

BMW Z4 Coupé et M Coupé: dur dur d'être un riche.

BMW Z4 M CoupéTrès honnêtement je plains les riches. Si si, je vous assure. Tenez, un riche, ça peut se payer une Porsche ou une BMW comme vous le dernier numéro d'Auto Plus. Et bien, c'est que la vie de ces gens là va devenir très difficile. Jusqu'à aujourd'hui, celui qui avait réussi à se décider pour un Z4 n'avait plus qu'à aller signer le chèque chez le concessionnaire du coin. Et bien maintenant, c'est terminé.
"Un Z4? Bien Monsieur. Roadster ou Coupé?"
"Arrrgl! Quoi, il y a un Z4 Coupé! Voyons, Roadster, Coupé, Roadster... Trop belllles... Je vais réfléchir encore un peu".

Bon, j'exagère sans doute, et en fait, j'aimerais bien être confronté à ce genre de dilemme...
Mais avouez que le nouveau Z4 Coupé dont BMW vient de dévoiler les premiers clichés est plutôt réussi. Encore plus que le Concept présenté lors du dernier salon de Francfort.
Si l'avant reprend, trait pour trait, celui du Roadster restylé présenté en octobre dernier, la partie arrière est bien évidemment inédite avec son toit en dur. Inédite et particulièrement bien réussie à mon goût.

BMW Z4 Coupé BMW Z4 M Coupé

Deux versions seront proposées lors de la commercialisation du Z4 Coupé: 3.0si et M. Esthétiquement, elles ne diffèrent que par quelques artifices destinés à mettre encore plus en valeur la plus puissante des deux. Ainsi la M a-t-elle droit à un bouclier avant spécifique et à un capot nervuré ainsi qu'à une "double-double" sortie échappement, quand la 3.0si se contente d'une "simple-double". Ce sont d'ailleurs sans doute ses échappements qui réduisent le volume du coffre du M Coupé (300 litres tout de même), car celui du 3,0si lui, en cube 340. Soit dans le système de mesure BMW, l'équivalent de deux sacs de golf!

BMW Z4 Coupé BMW Z4 M Coupé

Venons-en donc aux moteurs. Que du beau monde, déjà vu sur le Roadster, mais que du beau monde quand même. L'entrée de gamme ( provisoire?), est assurée par le six en ligne de 3,0 litres de cylindrée, équipé du système VALVETRONIC et du double VANOS. Il développe toujours 265 ch à 6600 tr/mn et 315 Nm entre 2500 et 4000 tr/mn. Il peut être accouplé au choix, à une boîte manuelle ou automatique de type Steptronic à six rapports. Dans ce dernier cas, le conducteur dispose de commandes au volant.
Le 0 à 100 km/h est abattu en 5,7 secondes (pile-poil comme le Roadster), et reprend de 80 à 120 km/h en 5,2 secondes. (5,5 secondes pour le Roadster). Bien entendu la vitesse de pointe est "limitée" à 250 km/h et la consommation reste raisonnable avec 8,6 l/100km sur cycle normalisé.

BMW Z4 Coupé

On passe dans une autre catégorie avec le Z4 M Coupé. Il reçoit en effet le célèbre six cylindres de 3,2 litres de 343 ch à 7900 tr/mn et 365 Nm de couple maxi à 4900 tr/mn. Exclusivement associé à une boîte manuelle à six rapports, le Z4 M Coupé accélère bondit de 0 à 100 km/h en juste 5 secondes et pointe à 250 km/h. Grâce à un poids quasiment inchangé par rapport au Roadster (5 petits kilos en plus), le Z4 M Coupé peut se prévaloir d'un excellent rapport poids/puissance de 4,9 kg/ch.

Parce que tous les futurs conducteurs du Z4 Coupé ne sont pas des pilotes, BMW a pensé à installer plusieurs systèmes sensés aider les plus (trop?) optimistes. Ainsi le Z4 Coupé reçoit-il le contrôle de stabilité DSC (Dynamic Stability Control) couplé à l'ASC (Automatic Stability Control), ainsi que le contrôle de freinage en courbe CBC (Cornering Brake Control) qui élimine, jusqu'à un certain niveau sans doute, tout risque de survirage.

Alors que l'on ne nous parle que de hausse du prix du pétrole, de pollution et de sécurité, il y a encore des constructeurs automobiles pour offrir à quelques rares privilégiés, (et faire rêver les autres), des véhicules magnifiques. Porsche a le Cayman, BMW le Z4 Coupé. Peu m'importe en fait celui "qui gagnera". L'essentiel est que tous ces véhicules existent.
Le Z4 Coupé sera présenté lors du salon de Genève. Pour la commercialisation, il faudra attendre septembre.

Recommandez cette note:

BMW 320Si: série limitée... limitée.

320si_2Si rouler dans la voiture de Monsieur tout le monde ne vous suffit pas, mais que vous préférez les séries limitées, la Série3 320Si que BMW vient de présenter est – peut-être – faite pour vous.

Inspirée du véhicule engagé en WTCC, la 320Si hérite de boucliers et de marche-pieds plus agressifs, de jantes de 18 pouces identiques à celles du modèle de course et se reconnaît également à sa sortie d'échappement ovale.

Ambiance sportive également à l'intérieur. Outre des sièges baquets et le voalnt en cuir badgé "M", on remarque également les inserts alu et surtout la zone rouge du compte-tours qui débute à 7300 tr/mn, alors que la majorité des moteurs ont coupé bien avant ce régimes!
Cette performance est autorisée par le nouveau rapport alésage/course adopté par le quatre cylindres bavarois. Tout en conservant la même cylindrée, les ingénieurs allemands ont en effet augmenté l'alésage et diminué la course, une architecture favorable aux régimes élevés et à la puissance maxi... mais moins au couple à bas et moyen régime. Quant au système Valvetronic, il est désormais remplacé par une classique distribution à arbre à cames et linguets alors que la base moteur a été renforcée.
Résultat, la puissance fait un réel bond en avant puisqu'elle passe de 150 à 173 ch, tandis que le couple maxi culmine à 200 Nm à 4250 tr/mn (soit 650 tr/mn plus haut que le 2,0 litre de la 320i).
Equipée d'une boîte mécanique à six vitesses, la 320Si accélère de 0 à 100 km/h en 8,1 secondes (9,0 secondes pour la 320i) et roule à 225 km/h (+ 5 km/h seulement par rapport à la 320i, mais où sont passés les cheveaux?).

320si_3 320si_4

Emballés? Dans ce cas, tenez-vous prêt (dès janvier) à passer commande chez votre concessionnaire préféré. En effet, pour justifier son statut de série limitée, la 320Si ne sera produite qu'à 2600 exemplaires, à partir du printemps prochain. Elle fera sa première apparition publique lors du salon de Genève. Probable qu'à cette date, toutes auront trouvé preneur.

Recommandez cette note:

Publicité


Partenaires


  • Logo_cepr